Études et découvertes au XIXe siècle : c’est une période où des érudits locaux, férus d’archéologie, membres de la Société historique et archéologique du Forez (La Diana, née en 1852) s’intéressent aux vestiges de l’Antiquité.

Notes et croquis de Thomas Rochigneux, 1888 – Archives de La Diana

 

 

Fouilles et analyses au XXe siècle réalisées par de nouveaux chercheurs, amateurs ou professionnels qui s’intéressent au site. Voir la carte archéologique.

Citons entre autres:

 Ci-dessus: Un foyer 6 rue neuve (fouille 2009-2010)

Le rapport de Monique Le Nezet-Célestin, publié dans le bulletin du GRAL n°24, année 2014 et concernant la dernière fouille, confirme la datation du site : du Ier au IIIe siècle. Il rappelle aussi l’intérêt des vestiges monumentaux : un complexe thermal et cultuel remarquable par sa taille et son caractère unique dans le département, et même au-delà, ainsi qu’un théâtre auxquels s’ajoutent des locaux plus modestes servant à l’habitation et à l’artisanat. On y trouvera une histoire détaillée du site et des recherches.