L’empire romain

L'Empire romain (latin : Imperium romanum) est le nom donné à la domination romaine antique entre 27 av. J.-C. et 476 ap. J.-C. L'Empire fut fondé par Auguste dans la toute fin de la République romaine : il mit fin à la dernière guerre civile. Géographiquement, il s'étend en latitude de la Mauritanie jusqu'à la Britannie et en longitude de la Britannie jusqu'à la Mésopotamie, englobant ainsi tout le bassin méditerranéen. Tous les territoires sont «pacifiés» (c'est la fameuse pax romana).

 L'empereur exerce un triple pouvoir (imperium) militaire, civil, religieux. Il dispose d'une administration puissante et d'un réseau de routes très important. Aux frontières (ce qu’on appelle le limes) des garnisons et des forteresses garantissent la sécurité. Cette stabilité va peu à peu s'éroder sous l'effet de l'instabilité politique et des invasions venues de l'Est .

Rappel de la succession de quelques empereurs : Auguste (-27 à 14) Tibère (14 à 37) Caligula (37 à 41) Claude (41 à 54) Néron (54 à 68 Galba (68 à 69) Othon (début 69) Vitellius (mi 69) Vespasien (69 à 79) Nerva (96 à 98) Trajan (98 à 117) Hadrien (117 à 138) Antonin (138 à 161) Lucius Verus (161 à 169) Marc Aurèle (161 à 180) Commode (180 à 192).

Pendant la pax romana Rome romanise tous les territoires pacifiés, y apportant sa langue, son droit, ses techniques, et aussi son panthéon qu'elle associe sans peine aux divinités locales. Pourtant, à son apogée, paradoxalement, cette civilisation commence à perdre ses fondements mythiques au profit de religions orientales qui proposent une vision plus personnelle de la relation à la divinité et aussi la perspective d'un salut par delà la mort. Constantin en 313 légitime le christianisme qui devient religion d'état.

 

This file is licensed under the Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Unported license.